Blog de jean-pierre ROMBEAUT, Réinventons Maubeuge et la sambre

Cérémonie des voeux de Réinventons la Sambre et Maubeuge

23 Janvier 2015 , Rédigé par jean-pierre ROMBEAUT

 Mesdames, Messieurs,

Chers amies et amis,

DSC_0124.JPG 

                Permettez-moi tout d’abord de vous adresser mes vœux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2015, pour vous, vos proches et toutes celles et ceux qui vous sont chers. Que celle-ci vous apporte la santé, le bonheur, la prospérité ainsi que l’emploi pour toutes celles et ceux qui en cherchent.

Il y a de cela 1 an, nous étions également réunis devant vous à l’occasion de la campagne municipale.

Depuis maintenant près de 10 mois une nouvelle municipalité est en place.

Il est donc temps de faire un premier bilan de l’action réalisée, mais aussi de juger les premiers projets présentés !

Au niveau de l’action,

 commençons par les bonnes notes :

-                     L’abandon du projet de l’extension du Zoo, mais qui n’a pas été réalisé aussi rapidement que nécessaire. En effet les études qui avaient été arrêtées, ont été reprises avant l’abandon définitif du projet  en septembre, soit 5 mois qui vont coûter très cher aux Maubeugeois. Sans doute entre 7 et 10 M €

-                     L’abandon du projet de centre hippique régional. Le coût se limitant à l’acquisition des terrains.

 

-                     L’abandon par l’agglo d’Eurasambre, mais ce projet est-il complétement abandonné ?

Pour les moins bonnes notes :

-                     L’augmentation des indemnités des élus en tout début de mandat.

-                     La très faible augmentation des effectifs de la police municipale, l’actuelle municipalité, qui avait soit dit en passant copieusement plagié notre programme, avait promis entre 75 et 80 policiers municipaux.  Il y en avait 23 début 2014, on nous en promet 30 fin 2015. Il en manquera donc une cinquantaine !

-                     La santé, Richard vous en a parlée

-                     La culture Didier l’a abordée

-                     L’emploi, c'est le vide sidéral, puisque aucune action n’a été menée. Pour excuse, c’est une compétence d’agglomération. Or le maire de la ville  a toute sa place et doit être au centre de ce combat.

-                     Les économies : Et bien il ne semble pas y en avoir puisque le conseil municipal a voté un budget supplémentaire de 18 M € en octobre ou novembre et que le nombre d’agents municipaux est désormais de 850 environ.

-                     Le service public est  aux abonnés absent.  Encombrants, déchets verts, salage, sont aux pertes et profits.  Pour cause d'économies dictées par l'AGGLO.

-                     Faire des économies c’est très bien, mais il y a d’autres solutions, il s’agit de la régie.  Prenons par exemple la gestion de l’eau, elle coûte 2 à 3 fois moins cher lorsqu’elle est gérée par le public, il en serait de même pour tous les services au public.

Parlons désormais des projets, en tous cas des quelques-uns qui ont été exprimés ici ou là par voie de presse, ou de cérémonie des vœux :

-                     La zone de la clouterie (ancien provençal), ce ne sera pas le centre commercial que nous appelons de nos vœux depuis des années, mais des logements sociaux, et quelques commerces. 

-                     L’ex  Monsieur bricolage, l’ex-funérarium, le CCAS, ce ne seront pas des commerces non plus, mais bien des logements sociaux.

-                     L’ex garage Citroën, ce ne sera ni des bureaux, ni des espaces pour les entreprises, mais bien des logements sociaux.

-                     La rénovation par l’ANRU des quartiers des provinces françaises, Président, écrivains et sous le bois.

-                     C’est le mot rénovation qui me gêne, il ne faut pas que cela ressemble à l’épinette, ou l’intérieur n’a pas été rénové.  L’état des bâtiments est tel, qu’il est vital de reconstruire et de repenser les quartiers.

-                     Le pôle de la gare, comme la nouvelle municipalité le présente actuellement est encore relativement évanescent, mais semble être inspiré de notre proposition d’en faire une zone multi-loisirs. Mais attendons de voir !

-                     J’ai gardé le meilleur pour la fin avec la piste de SKI, chez nous à Maubeuge. La nouvelle municipalité a confirmé que c’était en projet pour environ 20 M €.  Or nous n’avons pas de térrils, et encore moins de Montagne.  Peut-être attend-on des investisseurs de Dubail !

     Pourquoi ne pas utiliser nos remparts pour en faire un théatre à ciel ouvert 

Evidemment ces projets ne vont pas relever Maubeuge, et sont assez semblable dans leur démesure ou par leurs côtés inappropriés à ceux de l’ancienne municipalité !

En mai 2013 notre centre-ville comptait 30 commerces fermés, à la même époque il y a 1 an, notre centre-ville  en comptait 39 et à ce jour 52 !

Je lance donc ce soir un appel à notre nouveau maire, un appel à ce qu’il devienne enfin Borlooiste.

Oui mesdames et messieurs , car le borlooisme appliqué à une ville, c’est la mise en place d’un centre commercial de cœur de ville pour redonner un poumon d’attractivité, au niveau de l’axe commerçant (la place d’armes pour Valenciennes, et donc l’avenue de France pour Maubeuge), et nous pourrons ainsi attirer les belges et sambriens.

Le Borlooisme , c’est prendre tous les emplois qui viennent sur un territoire et ne pas ainsi refuser les extensions de zone commerciale comme c’est le cas à Louvroil et Hautmont ou le Leclerc de Feignies , ce qui entraine la non création d’un millier d’emplois.

Le Borlooisme, c’est enfin une bataille acharnée pour la création d’emplois et l’attractivité d’entreprises !

Vous l’aurez compris, le chemin qui est devant nous est très pentu, nous ne sommes pas une simple force d’opposition aux projets qui ne vont pas de le bon sens, notre ADN a toujours été de proposer et proposer encore des solutions pour sortir notre ville et notre arrondissement du déclin, qui se fait de plus en plus oppressent !

Dès Mai prochain, nous publierons un nouvel ouvrage, dans lequel nous livrerons un panel de mesures à même de redynamiser notre arrondissement et le rendre enfin attractif.

Sans plagier Danton, dont le dernier descendant s’est éteint dans notre ville à la fin des années 2000, il faudra de l’audace, de l’audace et encore de l’audace pour relancer notre ville et notre arrondissement et nous n’en manquons pas!

Merci à vous et tous mes vœux pour 2015.

Jean-Pierre ROMBEAUT

 

 DSC_0133.JPG

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article